Le Roman de Renart

C’est l’histoire de Renart, Renart rusé, Renart coquin, Renart audacieux ! Ses compères, qu’il s’agisse de Primaut, d’Ysengrin, de Tybert et j’en passe tellement, sont bien souvent malmenés par Renart et paient de leur personne les mille et une facéties qu’ils subissent bien malgré eux. Recueil de… fables ? de petites histoires amusantes à faire découvrir certainement aux plus jeunes qui riront bien de toutes les bêtises de ce vilain petit Coquin de Renart !

Quelle histoire est ma préférée ? Je pense qu’il s’agit de La pêche aux anguilles. Elle fait suite à l’aventure de Renart et les harengs. Ne voulant pas partager le fruit de son aventure, Renart raconte à son compère comment il est parvenu à récupérer autant de bons poissons pour le repas – sans préciser bien évidemment que les marchands de poissons à l’instar du Corbeau de La Fontaine, c’étaient juré un peu tard qu’on ne les y prendraient plus ! De fait, Ysengrin se lance sans trop réfléchir dans la quête d’anguilles, en utilisant la même duperie que Renart et en choisissant malheureusement le même chemin, les mêmes marchands… Que lui arrive-t-il d’après vous ? 😉

Renart

A l’origine, divertissement pour les Clercs, Goupil, Renart, faisait rire aux dépends des « vilains », caricaturait les moeurs de l’époque Moyen-Âge et s’inspirait librement de la culture latine, d’Esope et autres fabulistes ; ses péripéties provoquent dès le XVème siècle un fort engouement en Europe.

Le Roman de Renart