Miss Charity – Marie-Aude Murail

Miss Charity, un livre de Marie-Aude Murail, illustré par Philippe Dumas.

° Histoire résumée
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾

C’est l’histoire d’une petite fille, Charity Tiddler. Elle vit à la fin du XIXème siècle. Au début du livre, elle a 5 ans, elle subit un interrogatoire sur ses connaissances religieuses (qu’elle a appris par coeur mais qu’elle trouve complètement absurdes !)

Ses parents ne s’occupent guère d’elle, c’est sa nourrice qui a la lourde tâche de veiller sur elle. Nourrice qui d’ailleurs a une ou deux araignées au plafond mais ça…Charity se garde bien d’en parler. Elle préfère observer les animaux et son tout premier animal de compagnie est une petite souris (qui mourra très vite) et qu’elle appelle Madame Petit Pas.

Elle collectionne et s’occupe bientôt de plein d’autres animaux ! Des escargots, des grenouilles… Elle se passionne pour la biologie, la botanique et bien sûr la zoologie. Passion bien peu courante chez les filles de son époque.

Bientôt, une gouvernante française arrive. Cette jeune femme est passionnée par l’aquarelle et Charity prend vite goût à cette activité. Elle devient même particulièrement douée.

Les années passent. Charity est une jeune adolescente. Son cœur bat pour un garçon, mais elle ne semble pas s’en rendre compte. Moi à ce stade de la lecture, je n’espérais qu’une chose : qu’elle en tombe folle amoureuse et qu’ils vivent heureux avec beaucoup d’enfants ! Mais Charity est un peu garçon manqué, si vous voulez mon avis.

Pour devenir indépendante, elle va commencer à écrire des histoires pour les enfants et c’est alors qu’elle crée un lapin qui finira par devenir très très célèbre !

Vous l’avez deviné ? Eh bien oui.

Cette histoire n’est pas sans rappeler la vie de Béatrix Potter.

° Béatrix Potter
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Beatrix Potter est née en 1866 à Londres et morte en 1943. Comme Charity, elle vit dans une famille bourgeoise et reste tenue à l’écart de ses parents.

Tous les étés, elle se rend dans le Nord de l’Angleterre et découvre les joies de la Nature : elle observe la faune, la flore ; elle réalise un herbier et commence des collections. Comme Charity, elle développe une passion pour la mycologie (étude des champignons). Malgré ses recherches approfondies, la communauté scientifique ne veut pas d’une femme (mais rassurez-vous… on fera quand même une grande présentation de son travail sans la convier !)

C’est en 1890 que ses premières histoires voient le jour. Bien qu’aucun éditeur ne veulent de ses 4 petits lapins, Beatrix Potter publie elle-même son recueil tout comme Charity.

Ce recueil est plutôt original pour les enfants de l’époque : ses dessins sont inspirés de son étude minutieuse de la Nature ; elle fait aussi le choix d’utiliser une langue courante sans l’adapter par des mots plus faciles.

Devant la succès de son recueil, elle publiera de nombreux autres albums (notamment avec d’adorables petites souris toutes mimis !).

– Où rencontrer ses oeuvres ?

Vous trouverez ses albums en librairie (si si !) et vous pouvez aussi jeter un oeil ici…

– Histoires et illustrations

– Visite à Cumbria (ville de sa mort) d’un musée

– Introduction télévisuelle aux histoires racontées mettant en scène une Beatrix plutôt fidèle à ce qu’on dit d’elle.

° Pourquoi ai-je aimé ce livre ?
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Dès les premières pages, je me suis identifiée à Charity. Il va sans dire que sa mère fait reflet à la mienne, que ses obsessions ont trouvé écho dans les miennes même si elles sont différentes, sa soif d’indépendance et son goût pour les livres.

Plus j’avançais dans ma lecture et plus nous nous ressemblions. Je n’ai pas décroché du livre un seul instant.

Mais, la voilà tout près de ses 25 ans. Elle a alors les mêmes questions, les mêmes préoccupations que moi et je crains de tourner cette page qui pourrait s’annoncer comme être une prédiction de mon propre avenir ! Tant pis, je me lance.

° En quoi a-t-il changé ma petite vie ?
‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾
Je ne vous dévoilerai pas la fin du livre – même s’il est orienté littérature de jeunesse – certains d’entre vous pourraient vouloir le lire.

Quand j’ai fermé le livre, j’ai versé ma larme. Je suis une Emma. Je l’avoue. J’ai été transportée par cette histoire et comme il ne s’agissait pas du premier Marie-Aude Murail que je lisais, je me suis lancée, je lui ai écrit. C’était un 31 décembre.

Le lendemain matin, ô joie, que vois-je dans ma boîte mail ?

Une merveilleuse réponse de sa part. Elle était très heureuse que je lui fasse part de ma lecture et de mes émotions, très heureuse aussi qu’une fois adulte j’ai continué à lire ses livres. Elles m’a dit plein de gentillesses sur mes propres rêves et j’ai été très touchée.

Publicités
Miss Charity – Marie-Aude Murail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s