L’objet-livre revisité – Su Blackwell

Il y a quelques temps, dans un Litténews sur Parano.be, un amie présentait une  photographie d’une des oeuvres de Su Blackwell, artiste britannique de talent. J’ai été agréablement surprise par son travail et comme c’est un lien avec les livres… je le poste aussi ici !

Représentation d’une scène extraite d’Alice aux Pays des Merveilles

Envol de papillons

Vous trouverez ICI de nombreuses autres photographies de son œuvre.

Qui est Su Blackwell ?

Su Blackwell est une artiste britannique qui travaille essentiellement le papier. Ses œuvres illustrent en grande partie des contes de fées. (voir ci-dessus la représentation d’Alice) Le papier est pour elle symbole de fragilité tout comme l’enfance.

Dans l’interview qui est présentée sur son site, elle explique que le choix du papier lui vient aussi de sa rencontre avec les rituels d’Asie du Sud-Est et une légende chinoise : 梁山伯与祝英台 – La Romance de Liang Shanbo et Zhu Yingtai. Ci-dessus vous avez une photographie de ce livre d’où s’envolent des papillons : il fait écho à cette légende dont je vais vous faire un petit résumé.

Zhu est une jeune femme qui veut accéder au savoir. Pour ce faire, elle se déguise en garçon et part faire des études. Très rapidement, elle se lie d’amitié avec le jeune Liang. Tous deux deviennent de bons élèves. Un jour, le père de Zhu la rappelle auprès de lui : elle tente alors en vain de faire comprendre à Liang qu’elle est une jeune femme. Avant de partir, elle lui confie son collier de Jade. Liang ne comprend toujours pas. Quelques mois plus tard, Liang rend visite à Zhu : il trouve à la place de son meilleur ami une jeune femme merveilleuse. Amoureux, il demande sa main, mais ses parents ont déjà arrangé un mariage. Désespéré, Liang se laisse mourir. Bientôt, Zhu doit se rendre en bateau chez son futur mari. En passant près de la tombe de Liang, la Nature se déchaîne et elle ne peut avancer plus loin. Lorsqu’elle comprend que la tombe qui se trouve là est celle de celui qu’elle a toujours aimé, elle l’implore de s’ouvrir. La pierre s’écarte et Zhu se jette à l’intérieur. Aussitôt, la pierre se referme et deux magnifiques papillons s’envolent en tourbillonnant.

*Sculpture au Parc Culturel Liang Shanbo

L’Objet Livre

Dans l’oeuvre de Su Blackwell, le livre n’est pas à lire de façon ordinaire. Il devient le support d’une histoire mise en scène dans du papier. Les personnages, les décors, tout est découpé dans le texte et illustre le passage auquel il fait référence.

Oseriez-vous ?

Vous qui aimez les livres et vous qui êtes passionnés par la création, oseriez-vous détourner un livre pour en faire le support d’une œuvre de papier ? Si vous pouviez réaliser un projet inspiré par Su Blackwell, quel livre et quel passage mettriez-vous en scène ?

Publicités
L’objet-livre revisité – Su Blackwell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s