Le Petit Oiseau Blanc – JM Barrie (ou la genèse de Peter Pan)

Entrez ! Entrez ! Soyez les bienvenus. Vous voici dans les jardins de Kensington. Prenez le temps de découvrir l’endroit et ne passez pas à côté de la statue de Peter Pan sans l’admirer !

Entendez-vous les oiseaux chanter ? C’est sûrement un de ces futurs bébés qui piaille en attendant l’heure de son envol vers sa maman. L’heure de la fermeture est proche. Accroupissez-vous et patientez. Vous allez vivre l’expérience la plus sensationnelle de votre vie…

Voyez-vous les branches remuer ? Tendez l’oreille et écouter ce que ce vieux chêne raconte. Mais ne quittez pas des yeux ce que vous avez pris pour des fleurs en vous promenant car vous pourriez bientôt les voir étendre leurs bras et s’agiter dès la nuit tombée. Ne vous frottez pas les yeux : vous venez bien de voir des fées.

Attention, si vous vous montrez, elles n’hésiteront pas à vous blesser – ces petits êtres détestent les humains. Sauf un ! Oui, un, elles se sont occupées de lui quand elles ont vu qu’il n’était qu’un enfant perdu. Peter Pan.

Comme tous les autres soirs, Peter Pan va parcourir les jardins à la recherche des jouets abandonnés par les autres enfants. Parfois, il lui arrive de trouver un bébé tombé de son berceau, un autre enfant perdu qui ne s’est pas souvenu qu’avant d’être bébé il était oiseau et qui n’a pas su voler pour rattraper sa gouvernante. Il l’enterre dignement là où il le trouve.

Mais je ne vous en dis pas plus, vous risqueriez de ne pas prendre plaisir à lire son histoire…

Vous pouvez la découvrir ici :

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/images/OMN/art/doc/2/21cf022a8334b905e33434323032313132333337.pdf

C’est bien peu quand on sait dans quel livre cette histoire apparaît. Il s’agit de : Le petit oiseau blanc écrit par James Mattew Barrie .

Le petit oiseau blanc a été traduit très tardivement en France (septembre 2006). J’ai eu la chance de le découvrir en travaillant sur l’histoire de Peter Pan et à cette époque, je n’avais pas vraiment compris la double – histoire de ce livre.

Le personnage principal – le Capitaine W – est un gentleman qui passe le plus clair de son temps au Club . C’est un homme plutôt âgé et renfrogné qui va finir par se prendre d’amitié pour une jeune femme et devenir son bienfaiteur « secret ». Oui parce qu’il croit ne pas avoir été démasqué par cette jeune femme sensible et terriblement intelligente.

Il finit par inventer une histoire de garçon (petit garçon qui meurt) pour se rapprocher du fils de sa protégée : David. C’est grâce à ce petit garçon que commence l’histoire.

Le Capitaine va lui raconter sa rencontre avec la jeune femme puis – petit à petit – on glisse progressivement vers l’imaginaire. L’homme va transposer peu à peu ses fantasmes dans l’imaginaire de l’enfant tandis que le lecteur s’aperçoit que ce Capitaine a tout l’air d’un enfant qui se prend pour un adulte. Plutôt déroutant, ambigu.

Le Capitaine va raconter des histoires à David, des histoires qui ont lieu après l’heure de la fermeture dans les Jardins de Kensington. Entre autres, il y a celle de Peter Pan. Rapidement, le petit garçon va sentir ses anciennes ailes d’oiseau sur ses épaules et puis il va aussi expliquer à l’adulte le langage des fées. Il va devenir à son tour conteur et invente lui aussi des histoires pour son cher Capitaine.

Sur un site qui lui est consacré (http://www.sirjmbarrie.com/petit_oiseau_blanc/presentation_roman.htm) le livre est comparé à une coquille d’oeuf éclaté en morceaux. Car en effet, les saynètes s’enchaînent tantôt réalistes, tantôt dans l’imaginaire. Mais où s’arrête l’imagination ? Où se situe la vérité ?

C’est à vous d’en juger 🙂

Si vous avez l’occasion de le lire, dégustez-le !

Vous pouvez aussi découvrir la première pièce de théâtre nommée Peter Pan or the boy who would not grow up ici :

http://www.gutenberg.net.au/ebooks03/0300081h.html

Publicités
Le Petit Oiseau Blanc – JM Barrie (ou la genèse de Peter Pan)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s