Body Art – Don DeLillo

emilie2.jpg

Voici Emilie Borgo. Emilie est chorégraphe et praticienne du Body Mind Centering. Elle fait partie de la compagnie Passaros. Sa présence, son écoute et son expérience ont permis à de nombreux professeurs dont je fais partie de prendre conscience de son corps, de ses capacités, d’Oser et de permettre à notre tour à nos élèves de s’épanouir dans leur corps avec leurs propres capacités et de se réconcilier avec lui, de prendre appui sur lui quelque soit son état, d’aller au delà. Merci Emilie.

 

Pourquoi je parle d’elle alors que j’ai annoncé ma lecture de Body Art de Don DeLillo ? Le personnage féminin que l’on rencontre au début de l’oeuvre est présentée comme Lauren Hartke et telle qu’elle est dans Body Art, elle n’est pas du tout comme Emilie. L’échange de paroles que l’on n’écoute pas, l’inattention du quotidien, les « Hein ? » et les « Quoi ? » qui agacent, cette sensation de vide intérieur et ce deuil qui pèse sur le lecteur sont exactement le contraire de Body Time.

Body Time est le spectacle que l’on ne rencontre qu’à la cent sixième page. Je suis heureuse d’avoir survécu tant bien que mal jusqu’à cette fantastique délivrance !

 Le vide oppressant, les corps dans le quotidien, la pesanteur et l’insoutenable trou béant au creux du ventre qui m’ont anéantie dans ma lecture, les paroles échangées qui ne le sont pas vraiment, des moyens de communication qui coupe bien au contraire les relations trouvent enfin une énergie dans le spectacle chorégraphié. Et quand elle dit  » J’essaie d’analyser et de restructurer  » mes yeux fatigués s’agitent et ma mémoire parcourt les pages douloureuses subitement d’un tout autre regard.

 Qui sommes nous vraiment quand nous ne sommes affairés à être qui nous sommes ?

 Quelle est l’entendue des possibilités de notre corps que l’on restreint dans un quotidien immuable et sans couleur ?

 Comment faire du vide apparent une poésie du quotidien vivace et forte ?

 Body Art, Body Time, Body Mind et tout ce que vous pourriez devenir si vous preniez plus soin de votre corps, si vous étiez à son écoute, à l’écoute de ses sens – ce qu’il voit, ce qu’il touche, ce qu’il goûte, ce qu’il sent, ce qu’il entend et tout ce que cela peut faire vibrer en lui dans l’apparente tristesse du quotidien.

Quand je sors d’une séance de danse avec Emilie, je n’ai qu’une envie, c’est de danser. Encore.

Publicités
Body Art – Don DeLillo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s